Bonjour les gens,

Je crois que cela fait un moment que nous ne sommes pas venues vous donner des nouvelles !

Nous avons déménagé, tout s'est bien passé, le mini-lutin est content de se retrouver à la campagne, il passe beaucoup de temps dans le jardin.

Moi, j'étais complètement "out", après plusieurs malaises, je me suis décidée à aller voir le médecin qui m'a arrêtée avant les vacances (grosse fatigue).

Nous sommes partis en vacances début aout en Vendée.

Je devais passer l'échographie du premier trimestre, pile pendant les vacances, même pas grave...Avant de partir j'avais trouvé une échographe là bas disposant de l'agrément pour effectuer le test de trisomie.

Rdv pris, je m'y pointe lundi à 14H (cabinet fermé, j'appelle le secrétariat qui me répond : "elle sera en retard, attendez"). Bon...j'attends en plein soleil, je commence à fatiguer. Elle arrive avec une demi-heure de retard, sans même s'excuser. Bon...je ne dis rien, j'ai absolument besoin de cette écho.

Elle me fait encore patienter dans la salle d'attente...j'étais seule car c'était l'heure de la sieste pour le mini-lutin, donc mimie était restée avec lui.

Elle se décide à venir me chercher, très froide. Me pose des questions, commence à m'engueuler "c'est irresponsable de ne faire l'écho que maintenant...si ça s'trouve le bébé est mort...."

Je ne vous dis pas comment ces mots raisonnent encore dans ma tête !

Rien n'allait sur les réponses que je lui donnais (insémination, donneur anonyme, deuxième grossesse, mon age....), une de ses remarques connes a été "c'est vraiment bizarre tout ça". 

Je me suis vraiment étonnée, je n'ai rien répondu, d'abord j'étais bien secouée par ses propos mais en plus, il ne fallait pas qu'elle refuse de me faire cette écho !

Je passe enfin l'écho, et là : bam !

Elle me lance "Oh là là, mais le placenta recouvre entièrement le col de l'utérus, vous allez perdre le bébé..."

Je sens une larme couler sur ma joue, le ciel me tombe sur la tête. Je lui pose quelques questions "qu'est ce que cela signifie? pourquoi je perdrai le bébé? que dois-je faire?......"

Je ne me souviens pas exactement de la suite de l'examen, je regardais cet écran, ce bébé tonique. J'étais décomposée. 

Elle me prescrit l'ordonnance pour la prise de sang (détection des marqueurs de la trisomie), me dit qu'il faut rester couhée et ne pas rentrer en voiture.

Je reprends la voiture, direction le labo pour la prise de sang, un peu comme un zombie, les yeux rougis.

Je rentre et reste couchée jusqu'à la fin des vacances !

Une ambulance est venue me chercher pour rentrer (Mimie et le mini-lutin sont partis un peu après moi, il y avait l'état des lieux à faire).

Les ambulanciers ont été super sympas, 3h de route au lieu de 4h30, ça a carburé !

J'ai vu ma gynéco hier, elle nous fait rentrer dans son cabinet, voit nos têtes déconfites...regarde l'échographie. Et nous dit "ben qu'est ce qu'il y a?". Je lui explique pour le placenta...sa réponse "et alors? c'est pas grave ça!, c'est normal à 12 semaines le placenta fait tout le tour de l'utérus, et il remonte après...et si ce n'est pas le cas, on fait une césarinne et puis c'est tout!"

************************ (c'est mon juron)

La gynéco a également reçu les résultats de la prise de sang et le risque de trisomie est écarté.

On a donc passé des vacances de merde pourries pour rien !!!! Je n'ai pas vu le mini-lutin faire ses premiers bains de mer, je suis restée couchée alors que ce n'était pas justifié !

On va enfin pouvoir profiter de la dernière semaine de vacances qu'il nous reste, le stress commence à retomber, j'ai super mal à la tête.

Tout cela pour vous dire que c'était un gros soulagement hier et que le numéro deuze est peut être bien UNE numéro deuz (mais on ne voyait pas bien).

Nous avons annoncé la nouvelle au mini-lutin qui a été catégorique "il veut une petite soeur, pas un petit frère".

C'est mignon, il me demande tous les jours de lever mon tee-shirt pour dire bonjour au bébé et il lui fait des caresses :)

Nous espérons que vous avez passé de meilleurs vacances que nous !

A bientôt les gens.